- Dites-moi monsieur, où trouve t-on les portraits des derniers Valois ?

- Et bien, un peu partout madame. On en trouve sur toute la planète.

- Sur toute la planète ? Allons bon ! Ne seriez vous pas en train d'exagérer un tantinet ?

Château de Chaumont sur Loire

- Non, madame. Aujourd'hui, les portraits des derniers Valois sont placés dans les musées du monde entier, et malheureusement dans de très nombreuses collections particulières. Je ne serais pas étonné qu'on m'apprenne un jour qu'il en existe au Japon.

- Haha, au Japon ! Ce que vous êtes drôle. Mais dites-moi, pourquoi dites-vous malheureusement ?

- Et bien parce que les portraits qui appartiennent aux particuliers sont inconnus du public, pardi ! Vous ne pouvez vous imaginer toutes les richesses iconographiques que renferment les collections privées, françaises, anglaises,  .. américaines, et je ne sais quels autres pays. Savez vous qu'il existe dans une ambassade de France, dans un pays étranger, un très joli portrait d'Elisabeth, la fille d'Henri II ?

-Et alors ? Que vous importe à vous ? Dites-moi plutôt quels sont les lieux publics, où l'on peut trouver les plus belles collections de portraits des derniers Valois.

Salle des portraits du musée Condé

- Et bien à Chantilly, au musée Condé (loué soit le duc d'Aumale), au Louvre, à Versailles,  et puis au musée des Offices à Florence où la petite-fille de Catherine de Médicis, Christine de Lorraine avait emporté un très grand nombre de portraits, dont la très fameuse collection de dessin de la reine-mère, aujourd'hui éparpillée à Chantilly, à la Bibliothèque nationale de France, à Londres, à Munich, à Saint-Pétersbourg, et je ne sais où encore.

- Dites-moi monsieur ! Pourquoi avez vous levé les yeux quand vous avez mentionné le duc d'Aumale ?

- Et bien ce Monsieur d'Aumale, qui -apprenez-le chère madame- était fils de roi, avait sauvé un grand nombre de portraits qui s'apprêtaient à disparaître dans les obscures collections privées anglo-saxonnes et européennes.

- Et alors ?

Salle des portraits du musée Condé- Et alors quoi ? L'histoire des derniers Valois nous concerne. Leur histoire fait partie de notre patrimoine et il est bon de le connaître.

- Grand bien vous fasse. Au XVIe siècle, vos ancêtres à vous, étaient des gueux, des hommes à moitié attardés, qui ne pensaient qu'à leur nourriture quotidienne et non à suivre les actualités people, comme c'est la mode aujourd'hui et comme vous le faîtes avec les derniers Valois.

- Sachez madame que reconstituer la galerie des derniers Valois, c'est mettre un terme à la très grande ignorance que nous avons de ces gens-là. Nous avons beaucoup de cliché sur le passé. Mais il suffit, j'en ai assez dit. Si vous voulez en savoir plus sur les portraits des derniers Valois, lisez les historiens qui se sont penchés sur les artistes qui les on fait, Dimier, Moreau-Nélaton, Jollet, Adhémar, Zvereva et j'en passe ...

- Je vous en remercie, je suivrai votre conseil.

- Alors, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une très bonne lecture. Et si vous avez d'autres questions à me poser, n'hésitez pas je suis là