Henri III en 1586Henri III par Thomas de LeuIl existe un très grand nombre de gravure représentant Henri III. Beaucoup ne sont que de médiocres copies du 17e et 18e siècle.

Les gravures qui ont été réalisées sous le règne d'Henri III sont celles qui présentent le plus grand intérêt. Elles représentent souvent le même modèle, habillé du col blanc et du collier de l'ordre du Saint Esprit. Il existe également des portraits où le roi est habillé du costume de l'ordre.

Source : (Paris, Bnf)

 Thomas de Leu est le portraitiste-graveur le plus réputé de son milieu. De 1580 à 1600, il réalise une très grande quantité de portraits des personnalités de la cour de France.

Un article lui est consacré dans la gazette des Beaux-arts (écrit par A. Jouan en 1961).

Estampe d'Henri III dans le registre journal de Pierre de L'Estoile, BnF

Cette gravure très belle d'Henri III est l'un des rares portraits du roi où l'on aperçoit la croix du Saint-Esprit cousue sur son manteau.

Cette gravure se trouvait en tête du registre-journal de Pierre L'Estoile, un notable parisien de l'époque, très connu des historiens pour avoir écrit un journal où il raconte les événements du règne d'Henri III.

Pierre L'Estoile était également un collectionneur qui a amassé un grand nombre de documents imprimés, pamphlets et libelles qui circulaient à Paris. Pierre L'Estoile s'intéressait surtout aux documents de la Ligue qu'il détestait.

Pour tous les passionnés du règne d'Henri III et d'Henri IV, les pièces récoltées par Pierre de L'Estoile sont superbement mises en ligne par la BnF (dans Gallica Anthologie ; accessibles par le mode recherche) . Le recueil est connu sous le nom des belles Figures et Drolleries de la Ligue.

 

 

Source  : Pierre de L'Estoile, Journal pour le règne d'Henri III (1574-1589), Paris, Gallimard, 1943