Charles IXPortrait de Charles IX dont la récente apparition sur le marché de l'art permet de remettre en cause l'identité d'un tableau du musée Condé  de Chantilly traditionnellement identifié à François II.

Le tableau a été vendu chez Christie's en 2009. Il a pour modèle l'oeuvre de François Clouet. Il se différencie du beau portrait de Vienne (ci-dessus dans l'article précédent) par la couleur de son fond bleu, le cadrage qui est plus large et un rendu du détail moins important. Néanmoins, l'enfant roi reste particulièrement reconnaissable.

Ce n'est pas le cas du portrait conservé à Chantilly (ci-dessous à gauche) où la carnation est si faiblement rendu qu'on ne reconnaît pas d'emblée les traits de Charles IX. Cette insuffisance du portrait de Chantilly explique pourquoi pendant longtemps on y a vu les traits de François II ; à tort. La similitude de ce tableau avec le tableau vendu chez Christie's est flagrante (fond bleu, costume, etc.).

Voir l'article consacré à ce tableau que j'ai retiré de la galerie de François II, depuis.

Charles IX (Chantilly, musée Condé) Portrait de Charles IX, autrefois identifié à François II (Chantilly, musée Condé)Par la couleur bleu du fond, un autre portrait de Chantilly peut se rattacher à cette série (portrait ci-contre à droite). Il représente Charles IX dans un cadrage élargi à la taille, la main au côté. La faiblesse de la carnation le rapproche de l'autre portrait de Chantilly.

A travers ces exemples, il est intéressant de voir combien les collections privées peuvent être enrichissantes pour comprendre les collections publiques et par la même occasion l'iconographie, l'art et les études historiques en général.

Source : Christie's

Source : Rmn et Rmn (Chantilly, musée Condé)