Elisabeth d'Autriche, musée du LouvrePeinture du musée du Louvre

Ce tableau serait le pendant d'un portrait du roi Charles présentant la même ambiance avec un fond et un costume assez sombre. Les deux portraits sont aujourd'hui séparés ; celui de la reine appartient au Louvre (sans être présenté au public) alors que celui de Charles IX est exposé au musée de la Légion d'honneur à Paris.

Elisabeth porte toujours la coiffe à la ratopenado, typique de l'époque, mais nouveauté par rapport au modèle des portraits précédents, elle porte une toque, agrémentée de plumes et de pièces d'orfèvrerie.

Le tableau représente la reine à l'époque du massacre de la Saint-Bartélemy. Selon le témoignage de Brantôme, Elisabeth était une catholique fervente, assez discrète et empreinte d'une grande douceur. Face aux violences perprétées contre les huguenots durant la fameuse semaine sanglante, elle n'avait pu qu'exprimer un sentiment d'horreur.

Elisabeth d'Autriche, ChicagoIl existe une réplique quasi similaire (ci-contre). La coiffe change seulement.

Source : Rmn (Paris, musée du Louvre) ; (Chicago, The art institute)

 

 

 

 

 

 

Elisabeth d'Autriche, château de NelahozevesUn très joli portrait en pied représente la reine vers 1573 environ (on peut le dater à l'observation des formes de la fraise et de la coiffure). La reine porte une robe noire à crevé, avec un voile de gaze disposé en conque et descendant le long du buste et de la robe. Dans sa main gauche, elle tient un mouchoir.

Source : royaltyguide (Château de Nelahozeves, République tchèque)

Elisabeth d'Autriche, musée des OfficesLa figure du tableau a été repris dans la miniature des Offices.

Source : ? (Florence, musée des Offices)