01 mars 08

Henri IILes portraits d'Henri II

En dépit de l'image maussade véhiculée par l'historiographie du roi, le règne d'Henri II est bien celui de la Renaissance française qui ait brillé avec le plus d'éclat et de raffinement. Moins enclin à l'élévation intellectuelle que ne l'était son père le roi François Ier, Henri II reste un monarque épris des arts et conscient du pouvoir qu'il peut en tirer. De fait, les portraits du roi sont relativement nombreux et conçus sur des supports très variés.

Marié à Catherine de Médicis, il est le père de dix enfants légitimes. Ce sont ces dix enfants qui font l'objet de ce blog. Mort accidentellement en 1559, il n'a pas eu vraiment l'occasion de les voir grandir et de les connaître. 

Galerie de portraits de Henri II

Posté par Andelot à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le duc d'Orléans


Henri d'Orléans, musée CondéHenri d'Orléans, musée CondéPortrait d'Henri d'Orléans réalisé par Jean Clouet vers 1524

Né en 1519, Henri est le deuxième fils du roi François Ier.

Le dessin est le résultat d'une demande faite par le roi d'avoir le portrait de ses cinq enfants. Il en existe une copie à la BnF.

Si le dessin a servi de modèle à la peinture, l'artiste a développé sur le tableau les détails du costume. Il a rajouté à l'enfant des bras et lui fait porter un petit chien. Le couvre-chef a également été modifié.

Source : Rmn et Rmn (Chantilly, musée Condé)

Henri d'Orléans à la cour du roi François, musée CondéLe petit duc d'Orléans apparaît sur une miniature peinte au début des années 1530, représentant une lecture faite par Antoine Macault à la cour du roi François.

Le roi se tient assis sous un dais et derrière une table sur lequel se tient un singe. Il est entouré de plusieurs courtisans parmi lesquels, on peut reconnaître le connétable de Montmorency. A gauche, sont représentés les trois fils du roi. Henri se tient au milieu, entre ses deux frères, le dauphin François et Charles.

Source : Rmn (Chantilly, musée Condé)

 

Henri d'Orléans à l'âge de seize ans environ, musée du LouvrePortrait d'Henri d'Orléans en 1535

Il s'agit d'un d'un très beau portrait où le futur Henri II est encore représenté habillé selon l'ancienne mode avec la grande toque et les cheveux longs. Il a environ seize ans.

(Paris, musée du Louvre)


 

 

 

 

 

 

Henri d'Orléans, galerie EstensePortrait d'Henri d'Orléans par Corneille de Lyon 

Lors du séjour de la cour à Lyon en 1536, le peintre a eu l'occasion de portraiturer de nombreuses personnalités de la cour dont le prince Henri qu'il a peint, revêtu d'une armure.

Le duc d'Orléans a environ 17 ans. Il vient d'être marié à Catherine de Médicis. La même année, son frère le dauphin François meurt, faisant de lui, l'héritier légitime du trône.

L'identification du portrait a été plusieurs fois remise en cause et aujourd'hui le doute subsiste1. Représenterait-il le dauphin François ou le frère cadet Charles ?

Source : Wikimedia commons (Modène, galerie Estense)


Notes

1. Hervé Oursel et Julia Fritsch (dir.), Henri II et les arts : Actes du colloque international, École du Louvre et Musée national de la Renaissance-Écouen, 1997, La Documentation Française, 2003, p. 25. Anne Dubois de Groër a maintenu l'identification au prince Henri (Corneille La Haye, dit Corneille de Lyon, Arthéna, 1997, p. 133).

 

Posté par Andelot à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le dauphin


Henri d' Orléans, musée CondéPortrait du dauphin Henri réalisé par Clouet

Il s'agit d'un remarquable portrait du dauphin, à une époque où ce dernier forme à la cour un clan d'opposition contre Anne de Pisseleu, la maîtresse royale en titre.

Au sujet de ce portrait, voir également l'article que j'ai écrit au sujet de la remise en cause de son identification.

Henri d'Orléans, musée Condé

Ce beau portrait a fait l'objet de deux reprises dans lesquelles le le visage du dauphin a été vieilli.

Source : Rmn et Rmn (Chantilly, musée Condé)

 

 

 

 

  Henri d'Orléans, BnFLe plus remarquable des deux est celui de la BnF. Le dessin présente les mêmes traits que celui de Chantilly, mais il s'en distingue par des poils de barbe plus développés. La barbe forme deux petites pointes, comme le voulait la mode masculine dans les années 1540. Elle n'est pas taillée.

Le "vieillissement" du portrait se distingue également dans la retouche du couvre-chef. Les traces de l'ancienne toque sont à peine effacées. Le dauphin Henri arbore un chapeau beaucoup plus moderne.

Henri d'Orléans, ses frères et beau-frère dans le livre d'heures de Catherine de Médicis, BnfLe dessin a été repris dans le livre d'heures de Catherine de Médicis. Le dauphin est représenté sur la miniature à gauche.

Source : (Paris, BnF)

Source : (Paris, BnF) 

 

 

 

Henri duc d'Orléans (Houston)Portrait equestre du dauphin Henri vers 1543

Il s'agit d'une gouache qui ne fait que reprendre en modèle le portrait de Chantilly. Il est à mettre en parallèle avec deux portraits équestres de François Ier.

Henri d'Orléans, RijkmuseumSource : (Houston, collection Menil)

Il existe une gravure plus fantaisiste réalisée aux Pays-Bas.

Source : (Amsterdam, Rijkmuseum)

 

 

Henri duc d'Orléans (Upton house Oxfordshire)Il existe à Upton House un autre portrait équestre du dauphin Henri.

D'après Cécile Scaillérez, ce portrait équestre aurait pour modèle un dessin de Chantilly, présentant le même profil, et réalisé en 1547 à l'occasion de l'avènement du roi (Biblio. C. Scaillerez).

Cette interprétation peut être sujet à discussion pour la raison que les deux profils, pourtant très semblables, se distinguent au niveau de la barbe. Le profil d'Upton House présente un visage plus jeune : la moustache n'a pas encore rejoint la barbe et celle-ci n'est pas aussi longue et aussi abondante que celle du profil de 1547.

On pourrait donc conclure que le portrait équestre représente encore Henri le dauphin et non Henri le roi. Existe t-il un autre dessin du dauphin ?

Henri duc d' Orléans (musée du Bargello)C'est une possibilité, si l'on tient compte de l'existence d'une petite miniature qui se trouve à Florence et qui présente exactement le même profil que le portrait équestre. La miniature est très ressemblante avec le dessin de 1547 mais se distingue par le costume et la moustache qui ne rejoint toujours pas la barbe.

Propos hypothétiques qui restent à confirmer. 

Source : Bridgeman art library (Upton house, the bearsted collection) 

Source : P. Rosenberg, Pittura francese nelle collezioni pubbliche fiorentine, Firenze, Centro Di, 1977 (Florence, musée du Bargello)

 

Posté par Andelot à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]