Eléonore d'Autriche représentée veuve par Clouet, musée CondéPortrait d'Eléonore par François Clouet vers 1547

A la mort de François Ier en 1547, Eléonore quitte la cour pour rejoindre son pays natal.

Le portraitiste l'a représenté une dernière fois ; elle est revêtue de ses habits de veuve : en blanc.

Eléonore représentée sur la miniature du livre d'heures de Catherine de MédicisLe dessin a servi de modèle pour la miniature de livre d'heures de Catherine de Médicis. Eléonore est représentée au fond à gauche derrière ses belles-filles et la première épouse de son mari.

Source : Rmn (Chantilly, musée Condé)

 

 

EleonorePortrait d'Eléonore par Antonio Moro

C'est aux Pays-Bas qu'Eléonore passe ses dernières années. Elle vit aux côtés de sa soeur la gouvernante Marie de Hongrie. c'est là que le peintre flamand Antonio Moro lui dresse ce dernier portrait. 

En 1556, a lieu la fameuse abdication de Charles Quint. L'empereur fait ses adieux à la Flandre et décide de finir ses jours dans un monastère en Espagne. Il emmène avec lui ses deux soeurs. Eléonore d'Autriche y meurt en 1558.

Le portrait d'Eléonore par Moro est aujourd'hui conservé au monastère des Déchaussées royales (monastère Descalzas), un couvent fondé par sa nièce Jeanne d'Autriche en 1559. Plusieurs membres de la famille des Habsbourg y sont passés après avoir fait voeux de vie consacrée. A l'image de Charles Quint, il existe chez les Habsbourg une vraie tradition familiale d'abandon du monde pour une vie monastique, austère et pieuse.

GG_4668_1xKunstLe portrait a servi de modèle à la galerie de portraits de l'archiduc Ferdinand (illustration ci-contre).

Source : Oronoz (Madrid, monastère Descalzas) ; (Vienne, Kunsthistorisches museum)

 

 

blan

 

 

 

Eléonore par Jacques DubroeucqPortrait d'Eléonore d'Autriche par Jacques Dubroeucq

Source : (Madrid, musée du Prado)