04 mai 07

Charles III et Claude de France dans le livre d'heures de Catherine de Médicis, BnFPortrait de Claude de France dans le livre d'heures de Catherine de Médicis auprès de son époux le duc de Lorraine

 

Claude de France entretenait des rapports très étroits avec sa mère. A son appel, elle venait régulièrement à la cour de France. Elle était présente au mariage de Marguerite en 1572 et lorsqu'elle tomba malade la semaine qui précéda les noces, Catherine de Médicis s'en était beaucoup inquiétée. La reine-mère elle-même se déplaçait parfois à la cour de Lorraine. C'était l'occasion pour elle de voir sa fille et ses petits-enfants. Elle s'y trouve notamment en 1560, en 1564, en 1569 et en 1573. 

Source : (Paris, BnF)

Claude de France, Alte Pinakothek de Munich

Le portrait de Claude dans le livre d'heures a certainement pour origine un dessin de François Clouet dont la version peinte se trouverait à la Pinakothek de Munich. Il représente Claude vers 1570.

Claude de France, VersaillesIl en existe plusieurs copies dont une à Versailles.

Source : kleio.org (Munich, Alte Pinakothek)

Source : Rmn(Versailles, musée national du château)

Posté par Andelot à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Claude de France, musée des OfficesPortrait en pied de Claude de France conservé aux Offices de Florence

Ce portrait magnifique, grandeur nature, représente la duchesse Claude dans un costume de cour particulièrement clinquant. Compte tenu de la rareté des portraits en pied dans l'art français du XVIe siècle, il constitue une véritable perle pour l'iconographie des derniers Valois.

Claude porte un costume qui peut être daté de la seconde moitié des années 1570. Peut-être est-ce un portrait commandé par Catherine de Médicis, au lendemain de la mort de sa fille survenue le 21 février 1575.

Il en existe d'ailleurs une réplique dans le livre d'heures de la reine (miniature ci-dessous).

Il faut s'imaginer que la reine Catherine possédait dans sa superbe galerie de son hôtel parisien aujourd'hui détruit, tous les portraits de ses enfants dans un style aussi semblable.

L'historienne de l'art Alexandra Zvereva propose de dater les portraits de cette galerie, entre 1576 et 1578. Peut-être faut-il chercher là, la genèse de ce très beau portrait de Claude de France. (biblio : Bulletin monumental, tome 166-1, 2008)

Le tableau a peut-etre été transporté à Florence quand Christine de Lorraine, la fille de Claude, est devenue grande-duchesse de Toscane. Catherine de Médicis lui avait légué, à sa mort, sa riche collection d'oeuvres d'art.

CClaude de France dans le livre d'heures de Catherine de Médicis, BnF'est un portrait très important pour l'iconographie de la duchesse Claude car c'est celui qui sera sans cesse recopié après sa mort.

Source : Polo museale fiorentino (Florence, musée des Offices)

Source : (Paris, BnF)

Posté par Andelot à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Claude de France, portrait posthume de la galerie des OfficesPortraits posthumes de Claude de France

Renforcée par l'âge d'or que connaît le duché de Lorraine sous le règne de Charles III, la maison ducale forme au commencement du XVIIe siècle un puissant réseau familial. Quasiment tous les enfants de Claude sont parvenus à l'âge adulte. Claude leur avait apporté le prestige de son sang royal et c'est par la commande de portraits qu'après sa mort, les princes Lorrains parviennent à entretenir le souvenir de cette ascendance illustre. Il existe donc un grand nombre de portraits posthumes de Claude de France.

La plupart de ces portraits sont des copies ou des reprises du fameux tableau des Offices (voir l'article précédent). Ce sont généralement des imitations assez pâles, souvent infidèles à l'original, dans lesquelles il est difficile de reconnaître les traits de Claude. Le costume lui-même est déformé et ne correspond plus vraiment à la réalité vestimentaire de départ.

Source : Kunst für alle (Florence, musée des Offices)

Claude de France

 

 

Charles III et Claude de France, galerie des OfficesSource : Procorbis.com

Source : P. Rosenberg, op. cit. (Florence)

Source : Polo museale fiorentino (Florence, musée des Offices)

 

 

 

Carlo III duca di Lorena e la sposa Claudia di FranciaClaude est souvent représentée en compagnie des membres de sa famille, de son époux ou de ses enfants.   

Son portrait reste toujours le même. Il est la reprise du portrait en pied des Offices avec la fraise évasée et la coiffure typique du milieu des années 1570. Son image est figée tandis que les personnes qui l'accompagnent vieillissent, tel son époux le duc de Lorraine représenté à la fin de sa vie (ci-contre).

 

Charles III et Claude de FranceCi-contre, un extrait d'un tableau qui représente la famille ducale de Lorraine. Le duc et la duchesse sont entourés (de leurs saints patrons respectifs) et de leurs enfants (qu'on ne voit pas ici). Le tableau a été réalisé dans les années 1590.

 

 

Posté par Andelot à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les jumelles Jeanne et Victoire (1556)


Les jumelles Jeanne et Victoire, extrait du livre d'heures de Catherine de Médicis, BnF

Jeanne et Victoire sont les deux derniers enfants d'Henri II et de Catherine de Médicis. Elles sont nées à Fontainebleau le 24 juin 1556. L'accouchement fut un drame, car les jumelles étaient coincées et la sage femme ne parvenait pas à les faire sortir. La petite Jeanne fut sacrifiée et mourut le jour même, mais Victoire ne survécut pas longtemps à sa soeur. Elle décéda presque deux mois plus tard au château d'Amboise.

La seule représentation qu'on a d'elles, est la miniature du livre d'heures de Catherine de Médicis. Elles sont représentées côte à côte, emmaillotées et placées sur un coussin.

Louis et les jumelles Jeanne et Victoire dans le livre d'heures de Catherine de Médicis, BnFAu premier plan de la miniature, un petit prince est représenté les mains jointes en prière. La BnF indique qu'il s'agit du futur Charles IX, mais il s'agit probablement de Louis, né en 1549 et mort en 1550, l'autre enfant de Catherine qui n'a pas survécu.

Source : (Paris, Bnf)

Posté par Andelot à 08:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Marie-Elisabeth de France (1572-1578)


Marie-Elisabeth de France, BnFPortrait au crayon de Marie-Élisabeth de France, conservé à la Bibliothèque nationale de France (BnF).

Source : (Paris, BnF)

Marie-Élisabeth est la fille du roi Charles IX et de son épouse Élisabeth d'Autriche, née deux mois après le massacre de la Saint-Barthélemy, le 27 octobre 1572. Elle a pour marraine, la reine Elisabeth d'Angleterre.

Marie-Élisabeth n'a pas deux ans quand son père meurt. Elle est elevée au château d'Amboise avec son demi-frère, le bâtard d'Angoulême.  Sa grand-mère Catherine qui assurait son éducation, l'appréciait pour son intelligence. Malheureusement, le destin voulut qu'elle meurt à l'âge de six ans.

Il existe deux portraits d'elle. Le premier se trouve à la BnF. C'est à tort que certains y voient la petite Marguerite, future reine de Navarre, car la coiffure que porte la jeune fille appartient à la mode des années 1570. Quant à ses traits, on reconnaît ceux de sa mère Elisabeth, à qui Marie-Elisabeth ressemble comme deux gouttes d'eau. C'est donc une erreur de la BnF que d'identifier ce portrait comme étant Marguerite de France.

 

Marie-Elisabeth, Kunshistorisches museumPortrait peint de Marie-Élisabeth de France, conservé à Vienne au Kunsthistorisches museum.

Source : (Vienne, Kunsthistorisches Museum)

 

Sur le portrait peint de Marie-Elisabeth, l'identification traditionnelle y voit la soeur de François Ier, Marguerite de France, reine de Navarre, ce qui est encore moins crédible que l'identification proposée pour le portrait précédent.

Sur ce portrait la ressemblance avec la reine Elisabeth est édifiante. Cette jeune fille ne peut être que sa fille Marie-Elisabeth. Il n'y a aucun doute là-dessus.

Posté par Andelot à 22:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Christine de Lorraine (1565-1637)


Christine de Lorraine, British museumChristine de Lorraine dans le livre d'heures de Catherine de MédicisPortrait de Christine de Lorraine

Christine est la fille de la duchesse de Lorraine Claude de France. A la mort de sa mère en 1575, elle est placée sous la tutelle de sa grand-mère Catherine de Médicis qui éprouvait pour elle beaucoup d'attachement. Christine grandit donc à la cour de France auprès de sa grand-mère qui l'élève.

Le portrait de la jeune fille réalisé  au début des années 1570 a été repris dans le livre d'heures de Catherine de Médicis.

Source : (Londres, British museum)

Source : (Paris, BnF)

Si la présence de Christine dans le livre d'heures de sa grand-mère révèle la proximité de ses liens avec elle, deux autres petites-filles de la reine-mère y sont également représentées. Il s'agit des deux petites infantes, Isabelle et Catherine qu'Elisabeth de France a eu de son mari Philippe II d'Espagne.

L'infante CatherineL'infante IsabellePortrait de l'infante Isabelle Claire Eugénie (à droite) et de l'infante Catherine Michelle (à gauche) dans le livres d'heures de Catherine de Médicis

La reine d'Espagne était morte en 1568 en laissant deux enfants en bas âge. Malgré la distance qui la séparait d'elles, Catherine de Médicis s'était toujours souciée de la santé de ses deux  petites-filles. N'ayant jamais eu l'occasion de les rencontrer, elle se faisait envoyer leurs portraits.

Après s'être portée candidate au trône de France en 1593, Isabelle gouvernera avec beaucoup de bon sens les Pays-Bas méridionaux (ancienne Belgique). Sa soeur Catherine deviendra duchesse de Savoie.

Source : (Paris, BnF) Source : (Paris, BnF)

Posté par Andelot à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Christine de LorrainePortrait de Christine de Lorraine par Thomas de Leu

Plusieurs gravures témoignent de l'importance de cette princesse et de sa présence à la cour d'Henri III. On la désignait alors sous l'appellation de "princesse de Lorraine" (il ne faut pas la confondre avec la duchesse de Joyeuse, sa cousine, elle aussi, princesse de Lorraine ; c'est une erreur d'identification qu'on retrouve souvent).

La princesse de LorraineSource : (Londres, British museum)

Source : (Vienne, Osterreichische bibliothek)

blanc

blanc

blanc

 

 

 

Christine de Lorraine et le duc de Mercoeur, détail du Bal des noces du duc de JoyeuseOn retrouve Christine de Lorraine dans le tableau du Bal des noces du duc de Joyeuse (1581).

A cette époque, Christine est déjà représentée malgré ses 16 ans comme une femme de la cour de France, avec les cheveux relevés à la mode du temps, la grande fraise godronnée, les manches ballonnées et le fameux vertugadin en bourrelet qui donne du volume à la robe.

Elle est accompagnée du duc de Mercoeur, son cousin (et aussi le demi-frère de la reine Louise).

Source : Marilena Ferrari (Versailles, musée du château)

 

blanc

 

 

Henri III, Christine de Lorraine et Catherine de Médicis, détail du Bal à la cour de Henri IIIOn retrouve également Christine sur le tableau du Bal à la cour des Valois (1582).

Elle est placée derrière le roi son oncle et la reine-mère sa grand-mère.

Malgré son apparence banale et du fait de son sang royal, la main de Christine fut très demandée. Après 1585, la duchesse de Nemours, Anne d'Este pensait la marier à l'un de ses fils. Le refus de Catherine, contribua à renforcer le fossé entre les Guise et la famille royale.

Source : Marilena Ferrari (Paris, musée du Louvre)

 

Posté par Andelot à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Christine de Lorraine, galerie des OfficesChristine de Lorraine, musée CondéPortrait de Christine de Lorraine

Le portrait représente probablement  la princesse au moment de son mariage en 1589. (On admirera la beauté du costume, ultime stade de la mode du règne d'Henri III).

Le départ de Christine pour l'Italie où elle doit épouser le duc de Toscane se déroule dans la tristesse. Quelques jours plus tôt, le 5 janvier 1589, sa grand-mère venait de mourir. Christine quitte un royaume divisé. La plus grande partie de la France est contrôlée par la Ligue et le roi son oncle est en passe d'être destitué de son trône. C'est la fin des Valois.

Source : Rmn (Chantilly, musée Condé)  Rmn (Florence, galerie des Offices)

Posté par Andelot à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mai 07

Les portraits de François de France (1555-1584)

François d'AnjouCinquième fils d'Henri II et de Catherine de Médicis, François est le dernier-né de la famille royale. Longtemps négligé par les historiens, il est resté un personnage assez peu connu de l'Histoire de France.

Pourtant en tant qu'héritier et successeur potentiel du roi Henri III, il a tenu dans le royaume une place primordiale. Dans les années 1570, il se fait remarquer à plusieurs reprises en se rebellant contre son royal frère.

Appelé à monter sur le trône de France, à devenir prince consort d'Angleterre et souverain des riches Pays-Bas, François était devenu dans les années 1580, une figure internationale. Malheureusement, sa personnalité complexe lui fit échouer beaucoup de ses entreprises.

Galerie de portraits de François d'Anjou

Posté par Andelot à 07:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le prince Hercule


Hercule François; collection particulièreHercule, musée CondéPortrait du prince Hercule par François Clouet

Sur ces portraits réalisés sous le règne d'Henri II, le petit Hercule ne paraît guère âgé de plus d'un an ou deux. Il porte encore la robe des garçons en bas âge.

Le dessin existe en plusieurs copies (voir celle de la BnF), mais on ne connaît pas sa version en peinture. Pour le deuxième portrait, c'est l'inverse, on a la peinture mais pas le dessin. Le petit chien que porte François est caractéristique des portraits d'enfants de cette époque. Il existe un portrait semblable de Charles IX enfant avec un petit chien dans les mains.

Source : Rmn (Chantilly, musée Condé) et (Weiss gallery)

Posté par Andelot à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]